パリが恋しい。

パリが恋しい。#1

初めてのフランス旅行では、ろくにフランス語が話せない、聞けないという状態で無理矢理ふたり旅を決行してしまったせいか、最初の二日間はものすごいアジアン・ブルーに陥りました。

Etant nulle en langue française, j'ai eu un gros coup de blues affreux les premiers jours de mon premier voyage téméraire en France.

パリが恋しい。#2

パリに行ったことのある複数の友人から、『ルーブルで学生たちに嘲笑されて、ひどく落ち込んだ。』とか、『パリは2度と行きたくない。それならロンドンにいった方がいいよ。』とか、余計な事前情報を得てしまったこともあったんだけど。

買い物をするときうまく意志が伝えられなかったり、通りで人にぶつかってしまって怒鳴られたり、メトロやカフェでじろじろ見られたりすると、「ああ、わたしがアジア人だからなんだ」と勝手に思い込んで、いちいち落ち込んでしまったのです。

Juste avant mon départ pour Paris, plusieurs amis japonais qui l'avaient déjà visité m'en ont parlé : ils y avaient été très mal à l'aise. Ils avaient été déprimés car au musée du Louvre, des étudiants français leur étaient passés devant avec un sourire moqueur, et qu'ils avaient trouvé les Français froids etc.. Donc ils ne voulaient plus y retourner, et finalement, ils m'ont conseillé Londres plutôt que Paris... Je suis donc partie avec des appréhensions.

Du coup, en France, quand je n'arrivais pas à me débrouiller en faisant des achats, quand un passant me criait dessus à cause de mon inattention, quand les gens me regardaient curieusement dans le café, dans le métro, chaque fois je me suis sentie génée d'être asiatique, en repensant à ce que m'avaient dit mes amis.

パリが恋しい。#3

でも三日目には、『わたし、日本人です!』って開き直ってみたら、何てことない、それは全然彼らのせいじゃなくて、自分が彼らに心を開いていなかっただけだとわかったんですけどね。

Mais au troisième jour, j'ai changé d'idée : "Et ben oui, évidemment, je suis japonaise !". Alors je me suis rendue compte que ce n'était pas leurs préjugés, mais que c'était moi qui n'avais pas été assez ouverte envers eux.

パリが恋しい。#4

でも、今回は、冷たい視線を感じることすら一度もなかったんです。

(あ、一度だけありました。例の "Un jus de tomate, s'il te plaît." と言ってしまったあのカフェの店員さんから・・・)

子連れ効果かもしれませんが、メトロの中でも、カフェでも、道ばたでも、目が合うと、みんな笑いかけてくれるんです。娘と目線が会うように、中腰になって話しかけてくれるマダムやカフェのおにいさんもいました。

Lors de mon deuxième voyage, je n'ai pas ressenti le moindre regard froid. (Oups, si, il y a eu une fois, une seule fois, par le fameux garçon de café à Dijon, à qui j'ai demandé "Un jus de tomate, s'il te plaît." sans faire attention...)

Et puis, c'était peut-être parce que j'étais avec ma petite fille, mais que ce soit dans le métro, dans le café, dans la rue, les gens nous faisaient toujours de grands sourires. Il y a même eu des dames et des garçons de café qui nous ont parlé gentiment en se baissant pour se mettre à la hauteur de ma fille.

パリが恋しい。#5

ファースト・フードのお店では、娘が覚えたてのフランス語を使いたがったので、ひとりで注文に行かせました。

親としては、「はじめてのおつかい」みたいにかなりドキドキだったんだけど、娘は笑顔で、トレイに彼女のフランボワーズのタルトと、頼んだ覚えのないふたつのカフェをのせて帰ってきました。

わけを聞いてみると、ふたつのカフェはおつかいのごほうびに、お店のお姉さんがプレゼントしてくれたとのこと。これって、日本ではありえないなあ、と思いました。

Au MacDo, comme ma fille voulait mettre à profit les mots de français qu'elle venait d'apprendre, je l'ai laissée aller faire la commande elle-même. Je me suis inquietée comme le premier jour où elle était sortie faire les courses toute seule.

Mais elle est revenue le sourire aux lèvres, avec une tarte à la framboise pour elle, et deux cafés que je ne lui avais pas demandé sur le plateau. Je l'ai interrogée sur ce qui s'était passé : d'après elle, ces deux cafés mystérieux étaient une récompense donnée par une des vendeuses pour son bon français. Ça ne se fait jamais au Japon, j'étais très impressionnée.

パリが恋しい。#6

自分が何もしなければ放っとかれる(放っといてくれる)し、何かを投げかければ大抵笑顔で応えてくれる、フランスって、本当に自由と個人を尊重する国なんだなあ、としみじみ感じます。

Quand nous essayons de nous débrouiller par nous-mêmes, les Français ne faisaient pas attention à nous, mais si nous demandions l'aide de quelqu'un, le plus souvent nous trouvions une ou plusieurs personnes serviables pour nous secourir. C'est la France ! Je pense que c'est un pays où l'on cultive la liberté individuelle et où l'on respecte l'initiative.

パリが恋しい。#7

この国にいると心地いいなあ、と思うのは、Bonjour, Merci, Au revoir, Bonne journée がどこでも誰にでも気軽にいえること。それが当たり前だから、人と接するのがとっても嬉しくなります。

帰りの成田空港の入国審査で、無言でパスポートをやり取りしたときには、本当にフランスが恋しくて泣きそうになりました。

Ce qui est agréable dans ce pays, c'est que l'on peut se dire "Bonjour", "Merci", "Au revoir" ou "Bonne journée" n'importe où, avec n'importe qui. Grâce à cette habitude, mon envie de communiquer avec les gens est devenue plus grande.

Au retour, à la douane de l'aéroport de Narita, lorsqu'on m'a rendu mon passeport sans un seul mot, j'ai été prise d'une grande mélancolie de la France et je me suis mise à pleurer.

パリが恋しい。#8